Catégorie : Newsletter

Homologation membre ECF

L’ACF en Corse-Restonica compte un nouveau membre de l’École de la Cause freudienne. C’est avec une immense joie que nous avons accueilli cette nouvelle homologation concernant notre collègue et amie, Amélia Martinez. Je profite de cet évènement pour saluer son implication dans les diverses responsabilités de notre délégation, comme déléguée régionale de l’ACF 2021-2022 et comme déléguée aux cartels depuis l’an dernier. Par ailleurs, Amélia a animé au sein du CEREDA, le groupe a criatura, pendant plusieurs années. C’est l’occasion de rappeler la différence et l’articulation entre l’ACF et l’ECF : l’École de la Cause freudienne « a pour but…

Pace è Salute !

L’ACF en Corse-Restonica vous adresse ses meilleurs vœux pour l’année 2024. Dans un monde en pleine mutation, où violence et discours populistes se disputent la palme, nous choisissons de garder le cap en concoctant un programme d’orientation lacanienne, programme sans cesse renouvelé. Nous ne manquerons pas de le dévoiler au fil de l’année. Restez donc attentifs à la parution de notre newsletter ! En attendant, l’ECF vous donne rendez-vous pour Question d’École, avec deux thèmes essentiels à la pratique de la psychanalyse, « Où en est-on avec le contrôle ? » et « Les entretiens préliminaires ». Ce sera à…

Retour sur la Journée clinique du 9 décembre 2023

À quoi rêvent les enfants ? Rêves, fictions et inventions. C’est sous ce titre que la Journée clinique du groupe a criatura (CEREDA) et du labo du CIEN de Bastia s’est déroulée le samedi 9 décembre avec le soutien de l’ACF en Corse Restonica. À cette occasion, nous avons eu le plaisir d’accueillir Christine Maugin, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP. Le large public et les intervenants ont apprécié ses ponctuations et commentaires des cinq cas cliniques présentés ainsi que sa conférence intitulée « Le rêve pas sans transfert ». Cette Journée est le fruit de l’élaboration lancée depuis l’annonce…

De l’impasse à un savoir nouveau

« Alors que j’étais étudiante en licence de psychologie et en recherche d’un stage auprès des enfants, j’ai eu l’opportunité de rencontrer celle qui à ce moment-là, avait la responsabilité du groupe a criatura. Mes études se poursuivant sur le continent, je n’ai pu assister qu’à une séance, mais jusqu’à la fin de mon cursus, j’ai gardé le souvenir d’un lieu inédit d’accueil de la pratique. Je me souviens de cette liberté des échanges autour de la pratique de chacune, et des articulations théorico-cliniques qui en découlaient. C’est pourquoi, il a été évident pour moi de rejoindre ce groupe dès le…

Comment le groupe a criatura s’est constitué

Plutôt que de donner des dates précises, je m’attacherai à parler d’un lien à la clinique de l’enfant, dans le champ de la psychanalyse d’orientation lacanienne. Ayant eu l’expérience d’un hôpital de jour pour enfants, à Nice, et d’un dispensaire où l’activité thérapeutique était soutenue par la psychanalyse, lorsque je suis arrivée à Bastia, dans le service de pédo-psychiatrie, j’avais dans mes bagages l’usage d’une référence aux textes de Freud et de Lacan. Le dispensaire de Toga dans lequel travaillait déjà Jean-Pierre Denis se prêtait fort bien à la poursuite d’une recherche sur la clinique de l’enfant. Les médecins de…

Édito de la rentrée

C’est la rentrée ! L’ ACF en Corse-Restonica vous propose, dès le mois de septembre, plusieurs rendez-vous. Le samedi 16 septembre aura lieu la Rencontre des cartels en présence de Deborah Gutermann-Jacquet, psychanalyste, membre de l’École de la Cause freudienne et de l’Association Mondiale de Psychanalyse. Cette matinée préparatoire aux 53è Journées de l’École de la Cause freudienne sera l’occasion pour des cartelisants de présenter leur produit de cartel mais aussi le moment d’en constituer de nouveaux pour l’année à venir. Celles et ceux intéressés par cette modalité de travail auront la possibilité de s’y inscrire. L’après-midi, toujours en présence…

Après-midi spéciale revues : la sélection de la libraire !

LCD 114 « Fantasme » Juillet 2023 « C’est aussi pourquoi le sujet découvre au fil de son parcours analytique que si son fantasme est l’appui central de son désir, il a aussi pour fonction de le protéger du réel opaque qui relève de l’impossible. » Page 43, « L’axiome du fantasme » par Bruno De Halleux.   LCD 111 « As-tu agi en conformité avec ton désir ? » Juin 2022 « La clinique lacanienne ne va pas sans une politique du symptôme et permet à chaque parlêtre, si l'analyste s'y prête, de construire un « appareil » qui fasse point de capiton et à partir duquel celui-ci s'inscrit…

Retour de Bruxelles

Pipol 11 « Clinique et critique du patriarcat » s’est terminé sur la chanson de Stromae, Papaoutai. Le titre de notre Colloque d’octobre est donc dans le droit fil de ces deux Journées. « On n’en a pas fini d’explorer les conséquences de la chute du père » selon la formule de Laurent Dupont, en clôture de ce Congrès. Les Simultanées de samedi, dans une série de cas exposés, ont mis en relief comment chaque sujet invente ou réinvente, bricole un père à sa mesure ou encore contourne, détourne s’arrache d’un trop de père. Il était souvent question de psychose ordinaire mais qui reste ordinaire…

Qu’est-ce au juste un Cartel de l’École de la Cause freudienne ?

En 1964, Lacan crée l’École française de psychanalyse, qu’il renomme l’École freudienne de psychanalyse. Dès sa création, École et Cartel sont noués. Le cartel est ce dispositif de travail imaginé par Lacan. Il le définit comme l’organe de base de son École. Il souhaite que l’élaboration y soit soutenue puisque dans le texte fondateur de cette École, Lacan écrit « […] Pour l’exécution du travail, nous adopterons le principe d’une élaboration soutenue dans un petit groupe. […] quatre est la juste mesure PLUS UNE chargée de la sélection, de la discussion et de l’issue à réserver au travail de chacun. »[1] Déjà,…

Vers les J53

« Interpréter, Scander, Ponctuer, Couper » c’est sous ce titre que se dérouleront les 53èmes Journées de l’École de la Cause freudienne, les 18 et 19 novembre 2023 à la Maison de la Mutualité à Paris, mais aussi en visioconférence. Il est toujours possible de s’y inscrire, mais si vous voulez être en présence, ne tardez pas, il reste peu de places. La préparation de cet événement a débuté le 6 juin par la mise en ligne du blog des Journées et la parution de l’argument d’Agnès Afflalo, Directrice des Journées. Depuis, le rythme s’est accéléré et vous pourrez y lire les…